7. « Peter Pan tient toujours ses promesses »

Résumé: Après avoir fait un échange avec les indiens et les fées, Peter se rend chez les pirates où il reçoit le crochet du capitaine, que Mouche a récupéré sur la plage. Voyant que l’équipage du Jolly Roger est sur le chemin du déclin (et du départ en ce qui concerne Mouche), Peter libère son ombre, ce qui crée une sacrée effervescence sur le navire. Il laisse donc son ombre en échange du crochet et se rend chez les sirènes.

image

Peter attendit que la nuit tombe sur la crique aux sirènes assit sur un rocher. Il avait regardé la mer toute la journée, se demandant ce que serait la vie en ville, avec Wendy. Serait-ce aussi amusant que sa vie passée au pays imaginaire? Au bout de quelques heures passées sur ce rocher à s’ennuyer, il se dit que ça ne pourrait certainement pas être pire que maintenant.

La nuit était tombée sur l’île. Peter avait entendu les bruits de lutte des pirates contre son ombre toute la journée, et le ramdam se calmait enfin. On n’entendait plus que les vibrations régulières des tambours indiens, qui devaient encore réaliser un rituel quelconque, et le son des vagues se fracassant sur les récifs.

Soudain, Peter surprit un mouvement furtif dans les vagues (une minuscule onde qui se propagea sur l’eau). « Enfin! » se dit-il.

Il ne bougea pas, attendant que les sirènes se montrent. Ces créatures étaient à la fois craintives et agressives, comme des animaux continuellement blessés. Si elles en avaient l’occasion, elles vous entraînaient au fond de l’eau pour vous noyer. Mais elles savaient aussi tout ce qui se passait dans le pays. Peter se souvenait qu’il était déjà venu ici avec Wendy pour savoir où Crochet avait emmené ses frères (d’ailleurs, ce jour là, elles avaient faillit noyer la jeune fille, mais il les en avait empêché).

Quatre tête sortirent de l’eau simultanément. Les sirènes avaient de beaux visages de femmes. Elles avaient les yeux de la même couleur que leurs cheveux: bleus, violets, verts, roses… Elles avaient des traits fins, mais Peter savait que sous leur charme apparent se cachait une méchanceté redoutable.

Il s’approcha doucement du bord de l’eau. Les sirènes le suivirent des yeux, mais ne bougèrent pas. Il s’arrêta à une distance respectable, aux aguets, et leur expliqua la raison de sa venue. Puis, il attendit, le temps qu’elles se concertent. Enfin, celle qui avait les cheveux violets prit la parole:

_ Nous voulons bien te donner une de nos perles. Mais en échange, tu devras nous donner ta flûte de Pan, et… un baiser.

Le sang de Peter se glaça. Il savait très bien que s’il s’approchait trop de l’eau, les sirènes le noieraient. Mais il comprit qu’il n’avait pas le choix. Il devait le faire.

La sirène sourit, découvrant ses dents pointues.

_ D’accord c’est promis. Mais la perle d’abord, lança-t-il à la femme poisson.

Celle-ci détacha une perle en nacre grosse comme une balle de golf de son collier, et la fit rouler jusqu’à lui. Il la prit et la fourra dans sa poche, avec la pierre de lune et la poussière de fée (elle commençait à être bien remplie). Puis il s’envola jusqu’à sa cachette, et prit la flûte de Pan la où il l’avait laissé quand, en panique, il avait vu Clochette mourir sous ses yeux.

Il revint à la crique cinq minutes plus tard. Les sirènes l’attendaient toujours. Elles savaient qu’il respecterait sa promesse, car après tout, Peter Pan respectait toujours ses promesses.

Il donna la flûte de Pan à la sirène aux cheveux bleus, puis s’approcha de celle aux cheveux violets. Il s’agenouilla au bord de l’eau, pensa à Wendy et au monde qui allait bientôt s’offrir à lui, et mit toute la force de sa volonté pour ne pas s’enfuir et s’approcher encore plus.

Ses lèvres touchèrent celles, humides et glacées de la sirène.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s